Agriculture et saine alimentation : les municipalités et les OBNL au coeur de l'action


En résumé

Des pistes d’action

  • Soutenir l’agriculture urbaine pratiquée par les citoyens et les institutions
  • Favoriser l’implantation de fermes et de jardins urbains commerciaux
  • Créer des liens avec les producteurs locaux et régionaux
  • Intégrer systématiquement l’agriculture urbaine aux projets d’aménagement et de développement de la municipalité
  • Soutenir la création d’un conseil de politique alimentaire

Lire la suite...

Aménager les quartiers pour encourager le jeu libre des enfants à l’extérieur

ruelle verte à Montréal

Résumé

Les faits

  • Les enfants sont sédentaires.
  • Les enfants jouent de moins en moins à l’extérieur.
  • Les parents sont souvent inquiets de laisser leurs enfants jouer à l’extérieur sans surveillance.
  • Le jeu libre des enfants à l'extérieur est associé à une pratique plus vigoureuse de l’activité physique.

Des pistes d’actions

  • Concevoir des rues et des quartiers qui donnent de l’espace pour le jeu libre.
  • Aménager, verdir et animer les ruelles.
  • Encourager les communautés à se réapproprier la rue avec des événements rassembleurs.

Lire la suite...

Aménager des parcs pour faire bouger les jeunes

des parcs pour faire bouger les jeunes

Résumé

Les faits

  • Un tiers des jeunes Canadiens ne jouent pas dehors après l’école.
  • 61 % des jeunes Canadiens fréquentent peu ou pas du tout les parcs.
  • La sédentarité, l’excès de poids et l’obésité touchent de plus en plus les jeunes.
  • Plusieurs inventaires municipaux indiquent que les parcs sont souvent désuets.

Des pistes d’actions

  • Varier les structures, les aires de jeu et les aménagements en fonction des besoins des différents usagers et des saisons.
  • Installer des modules de jeu sécuritaires et stimulants.
  • Assurer un accès facile et sécuritaire aux parcs.
  • Aménager des espaces naturels.

Lire la suite...

Aménager une cour d’école pour encourager le jeu actif

aménager les cours d'écoles

Résumé

Les faits

  • Les écoliers canadiens passent environ 109 minutes par jour dans la cour d’école, soit 25 % de leur journée scolaire.
  • À peine la moitié des enfants sont physiquement actifs pendant la récréation.
  • Les activités physiques compétitives traditionnellement offertes dans les cours d’école asphaltées, comme le ballon-chasseur, le soccer, etc., n’intéressent pas tous les jeunes, particulièrement les filles.

Des pistes d’actions

  • Former un comité responsable de la réalisation du projet de réaménagement d’une cour d’école.
  • Aménager l’espace pour favoriser différents types de jeux : jeux collectifs, jeux en petits groupes, jeux individuels.
  • Utiliser un marquage coloré au sol pour délimiter les aires de jeux.
  • Offrir une variété d’équipements mobiles : ballons de soccer, cordes à sauter, frisbees, cerceaux…
  • Réaménager les cours d’école asphaltées en faisant plus de place aux espaces naturels.

Des effets bénéfiques multiples

  • Réaménagement physique de la cour d’école = 6 minutes d’activité physique de plus par jour
  • Réaménagement physique de la cour + prêt d’équipements de jeu + animation des récréations = 2 fois plus de participation des jeunes aux activités physiques d’intensité moyenne à élevée
  • Aussi des effets sur la réduction de l’intimidation dans la cour d’école

Lire la suite...

Environnement bâti et saine alimentation

Résumé

Les faits

  • La malbouffe est facilement accessible près des écoles.
  • Dans certains quartiers ou certaines régions, l’accès aux supermarchés, aux fruiteries et aux marchés publics est compromis par l’éloignement de ces commerces.

Des pistes d’actions

  • Restreindre l’implantation de restaurants rapides et de dépanneurs dans les zones scolaires en modifiant les règlements de zonage.
  • Favoriser l’implantation d’épiceries, de marchés publics et de kiosques de fruits et légumes saisonniers dans les municipalités.

Lire la suite...

Environnement bâti et mode de vie actif

Enviro bâti et activité physique2

Les faits

  • Les jeunes Canadiens âgés de 6 à 19 ans passent 63 % de leurs temps libres à des activités sédentaires.
  • En 2010, 70 % des jeunes Québécois de 5 à 17 ans utilisaient uniquement des moyens de transport inactif pour se rendre à l’école.

Des pistes d’actions

  • Favoriser l’accès à des infrastructures récréatives et sportives situées près des secteurs résidentiels.
  • Favoriser les déplacements actifs en aménageant un environnement et des infrastructures sécuritaires pour les piétons et les cyclistes.

Lire la suite...