Veille - Activité physique

Un plan d’action qui vise à réduire de 10 % la sédentarité des Montréalais

Les 300 participants au Sommet Montréal physiquement active ont approuvé un projet de plan d’action 2014-2025 qui sera déposé à l’automne et dont un des objectifs sera de réduire de 10 % la sédentarité de la population de l’île de Montréal

Un plan d’action qui vise à réduire de 10 % la sédentarité des Montréalais

Concrètement, cela signifie d’inciter 35 000 jeunes et 39 000 adultes de plus à adopter un mode de vie physiquement actif. Le plan a été élaboré en se servant des quatre axes suivants :

  • aménager les milieux de vie;
  • encourager le plein air et le transport actif;
  • revaloriser le sport et ses événements;
  • promouvoir les saines habitudes de vie.

Pour leur part, les participants et leurs organisations respectives ont également accepté d’adopter au sein de leur organisation respective une politique commune en sports et en activité physique pour tous.

Le 22 et 23 mai derniers avait lieu le Sommet Montréal physiquement active, un événement d’importance auquel ont pris part 300 partenaires concernés par l’amélioration de la qualité de vie et la santé sur le territoire de l’île de Montréal.

Le Sommet Montréal physiquement active est le point culminant d’une consultation publique entamée depuis près de deux ans, qui a recueilli les recommandations de plus de 80 organisations montréalaises provenant de milieux variés.

Que Montréal adhère à la Charte internationale de Toronto pour l’activité physique était l’une de leurs recommandations principales. La Ville de Montréal et ses 19 arrondissements ont donc consenti et se sont engagés à adhérer à la Charte. Ils ont accepté de passer à l’action pour implanter des environnements favorables à un mode de vie physiquement actif pour tous les Montréalais.

Lise Gauvin

Cette Charte peut concrètement augmenter la pratique de l’activité physique des citoyens, affirme madame Lise Gauvin, coprésidente de l’équipe internationale ayant rédigé la Charte, professeure à l’École de santé publique de l’Université de Montréal et chercheuse au Centre de recherche du CHUM, notamment par la mise en application de 7 mesures ayant fait leurs preuves :

  • Mobiliser les écoles pour une approche intégrée de l’activité physique.
  • Développer ou améliorer les infrastructures et programmes favorisant le transport actif.
  • Aménager ou réaménager le territoire urbain favorisant l’accès sécuritaire aux activités physiques.
  • Inclure la promotion de l’activité physique dans les soins primaires des professionnels de la santé.
  • Maintenir l’éducation populaire et la sensibilisation de la population sur l’importance de l’activité physique.
  • Mobiliser les ressources et forces de tous les secteurs par des programmes conçus pour l’ensemble de la communauté et implantés dans divers milieux.
  • Encourager une approche « sport pour tous » et la participation pour tous les groupes d’âge.

Les participants ont aussi eu le privilège d’entendre des conférenciers et d’échanger avec plusieurs invités « inspirants ».

Suzanne Lareau
L’activité physique, c'est une compétence transversale!

Suzanne Lareau, présidente de Vélo Québec.

Sylvie Bernier
Nous devons être des activistes dans notre milieu

Sylvie Bernier, ambassadrice des saines habitudes de vie de Québec en forme.

Voir plus de photos sur Twitter

Sources : Communiqué de la Ville de Montréal, Site de Montréal physiquement active

Collaboration spéciale de Valérie Vivier de Québec en forme et Veille Action – 2 juin 2014